saint valentin logo


Est-ce la fin du chocolat obligatoire à la Saint Valentin au Japon ?

japon chocolat

A la Saint Valentin au Japon, offrir des chocolats plutôt que des fleurs est la coutume, Mais c’est toujours la fille qui a le devoir d’offrir des chocolats au garçon, et à son père aussi !

Les Japonais ont commencé à consommer du chocolat depuis les années 1950. Mary’s Chocolate, la première chocolaterie japonaise a été créée à Tokyo en 1950 par des Japonais. Ce chocolatier a peu à peu commencé à imposer la fête de la Saint Valentin aux Japonais. AuJapon, offrir des chocolats plutôt que des fleurs à la Saint Valentin est une tradition. Mais à la différence de l’Occident, c’est toujours la fille qui doit offrir des chocolats au garçon qu’elle aime, et qu’on appelle l’"Honmei choco", le chocolat venant du cœur". Mais elle doit aussi offrir des chocolats à ses collègues de travail masculins, une coutume appelé le "Giri choco", c’est-à-dire le chocolat du devoir. Selon un sondage, 70 % des femmes et 50% des hommes souhaitent supprimer le Giri choco (Mainichi Shimbun, 15 févier 2006). Par ailleurs, chaque père japonais attend toujours de recevoir des chocolats de la part de sa fille plutôt que de son épouse.


anime

1er dessin : Une employée d’une entreprise distribue à chacun de ses collègues masculins une boîte de chocolats ; en disant : "C’est le Vale Choco". Vale étant l’abréviation de Valentin, mais le kanji utilisé vient du verbe "valeru" ou "bareru" qui veut dire se dévoiler, révéler, être découvert... On dit d’ailleurs, "bare, bare !" Que l’on peut traduire par l’expression, ça se voit !

2e dessin : Son collègue lui répond : "Merci".

3e dessin : Un autre garçon montre le sien en disant "ça me fait plaisir même si c’est un Giri choco".

4e dessin : Mais il sait très bien que c’est un "Sonoba ka giri choco !", "sonoba" veut dire : sur place ; "ka giri" veut dire : limité. Ce qui veut dire qu’elle fait comme si elle avait des sentiments pour lui, mais qui ne durent qu’un instant, c’est-à-dire juste le temps qu’elle lui fasse ce cadeau.



En retour, le 14 mars de chaque année, appelé le White Day, les hommes s’obligent à offrir des biscuits ou cookies ou bien des bonbons, à celles qui leur ont offert des chocolats à la SaintValentin. On connaît mal l’origine du White Day qui s’appelait auparavant le Marshmallow Day. Un fabricant de Marshmallow (guimauve) avait réussi à convaincre les hommes d’en offrir aux femmes. Les fabricants de chocolat se sont ensuite emparés du 14 mars pour convaincre les hommes d’offrir du chocolat blanc aux femmes, d’où le nom de "White Day". Cette pratique est moins bien suivie que la Saint Valentin et les petits gâteaux et bonbons se vendent mieux que le chocolat blanc, ce jour-là. Texte de Marc Delplanque et dessins de son ami Sagoro, Kamakura, 28 janvier 2007.

source





Bookmark and Share